Reflexion Dominicale

Réflexion Dominicale

Jn 2,1-11.

Trois jours plus tard, il y avait un mariage à Cana en Galilée. La mère de
Jésus était là.
Jésus aussi avait été invité au repas de noces avec ses disciples.
Or, on manqua de vin ; la mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin. »
Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore
venue. »
Sa mère dit aux serviteurs : « Faites tout ce qu’il vous dira. »
Or, il y avait là six cuves de pierre pour les ablutions rituelles des
Juifs ; chacune contenait environ cent litres.
Jésus dit aux serviteurs : « Remplissez d’eau les cuves. » Et ils les
remplirent jusqu’au bord.
Il leur dit : « Maintenant, puisez, et portez-en au maître du repas. » Ils
lui en portèrent.
Le maître du repas goûta l’eau changée en vin. Il ne savait pas d’où venait
ce vin, mais les serviteurs le savaient, eux qui avaient puisé l’eau.
Alors le maître du repas interpelle le marié et lui dit : « Tout le monde
sert le bon vin en premier, et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le
moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. »
Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana en
Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

A lire  le texte ,la première fois j’ai trouvé dure la réponse de Jésus. L’Evangéliste St. Jean cite verbatim « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue ». C’est quand même sa mère qui lui parle ?

Au delà d’être le fils de sa mère,IL est son Dieu. Je revois après dans la réponse, le rappel de Il est le Dieu fait homme. Il tient a ce moment là, une double capacité : Dieu et fils de Marie.

La demande d’une créature dans le cas de notre Sainte Vierge ne semble pas être appropriée dans l’heure. Comme nos demandes à Dieu ne sont pas toujours appropriées.

Est-ce que Jésus nous met il a l’épreuve sa créature ? Peut-être bien.

Voyons comment a fait notre Sainte Vierge Marie : « Faites tout ce qu’il vous dira ». Par ce biais, elle insiste et fait comme si le Seigneur accèdera à sa demande. Est ce une insolence ou une foi et confiance sans question, dans la bonté du Seigneur ? Elle aurait eu la grosse tête si il n’y avait  pas eu de miracle. Elle n’y avait même pas pensé que cela ne serait pas arrivé. Elle avait misé banco sur sa foi en Dieu.

Quelle leçon pour moi Seigneur ? Oui je te demande ma guérison sans vraiment insister qu’elle se réalise. Et où est ma foi inébranlable dans ta bonté ?

Bonne Sainte Vierge, toi qui a parcouru cette voie, je te demande d’intercéder pour moi et de me guider dans ma supplication. O Seigneur,Toi qui connais mon manque de Foi, pardon ! Et je t’en supplie guéris moi.

C’est ma prière en ce jour des noces de Cana !

Jacques Attali

J’étais enthousiasmé de lire le livre de Jacques Attali : « une brevet histoire de l’avenir ». Un  ouvrage de prospective, ou il appréhende le futur de la societe « hyper ».

Ce pavé de 420 pages se lit très facilement. Il n’a tenu en haleine et je l’ai dévore en quelques jours. Merci à Elizabeth Markevitch qui m’a passé son livre.

 

Jacques Attali, au dernier chapitre, prescrit quelques actions réformatrices à la France pour se  positionner par rapport aux changements de la ‘9eme forme de  l’ordre marchand’ surtout dans le sillage des  présidentielles.

 

Promouvoir les technologies de l’avenir.

Créer une societe équitable.

Renforcer l’efficacité du marché.

Créer, attirer et retenir une classe créative.

Renforcer les moyens de l’influence et de la souveraineté.

Faire naître l’hyperdemocratie.

 

L’auteur m’a permis de vivre et suivre les différentes formes de l’ordre marchand depuis que l’homme est homme. Le parcours de l’Homo sapiens vers notre siècle est vu sous un regard evolutif, sous des  filtres,temps en temps, humain, historique ou social ou geopolitique ou encore politique  et ceci contraste  avec le regard paleo-anthropologique que m’avait donne Pascal Picq il y a quelques années.

Sans conteste, le savoir partagé et l’étendu du travail fourni m’ont  bien enrichi. Je vous recommande de lire l’ouvrage vous les nouveaux nomades.

Et Maurice,notre patrie cherie dans tout cela?